Institut Musical Suzuki de Lyon 
 Foire aux questions
Apprentissages

Comment peut-on apprendre la musique sans faire de solfège ? 
 Comme on apprend à parler : en écoutant et en répétant, en se trompant et en étant corrigé... et on y prend beaucoup de plaisir ! C'est la base de la méthode Suzuki. Mais il faut bien un jour apprendre à lire la musique ! 
 Bien sûr, mais cela vient plus tard, après 2, 3, 4 années de pratiques (sensiblement en même temps que l'apprentisage de la lecture à l'école). En général, les élèves Suzuki acquièrent très vite des capacités de déchiffrage étonnantes. 
 
Quand arrête-t-on la pédagogie Suzuki pour revenir à une pédagogie plus classique ? 
Quand on veut ! 
Certains continuent à suivre des cours avec leur professeur jusqu'à la majorité, voire plus ! D'autres changent, soit pour rentrer dans une autres structure pédagogique (conservatoire, école de muique...), soit simplement parce qu'ils déménagent. 
  
Quels cours les élèvent suivent-ils ? 
Un élève de l'institut participe à 4 type de cours : 
- les cours individuels : élève seul avec le professeur (et ses parents). 
- les cours de groupe : les élèves d'un même niveau sont réunis et suivent un même cours, généralement très ludique. On s'écoute, on joue (dans les deux sens du verbe jouer) ensemble. 
- les cours de formation musicale (dont le solfège) : même si on a appris à jouer sans lire et connaître la musique, il faut bien s'y mettre un jour. Ces cours commencent donc après quelques années de pratique, selon l'avancement de l'enfant. 
- les cours d'orchestre (sauf pour le piano) : là, c'est déjà plus sérieux puisque une formation de musique de chambre à plusieurs pupitres est constituée. La lecture de partition est alors indispensable, ces cours démarrent donc dès que l'enfant a acquis les fondements du déchiffrage. 
Ces 4 cours forment un tout inséparable, caractéristique de la pédagogie Suzuki. 
 
Y'a-t-il des concours, examens, diplômes ? 
Il n'y a pas de concours d'entrée à l'institut, ni de sélection particulière. 
D'autre part, au sein de la pédagogie, toute notion de compétition est exclue. 
Ceci étant, la formation est jalonnée d'étapes qu'on appelle des graduations et qui marquent l'avancée dans la pédagogie. Elles correspondent aux niveaux des cahiers (cf. ci-dessous). 
Une graduation est une sorte d'audition en public (celui-ci étant composé d'autres élèves, de tous niveaux, qui graduent également, et de leurs parents) au cours de laquelle l'élève interprète des oeuvres qu'il a travaillées et qui correspondent au niveau pour lequel il gradue. Le but est de prendre l'habitude de jouer en public et de valoriser le travail de l'enfant. À l'issue de sa graduation, l'élève reçoit un diplôme qu'il peut conserver mais qui n'a pas de valeur officielle. 
 
Quels objectifs peut-on viser en choissant la pédagogie Suzuki ? 
La pédagogie Suzuki a pour objectif de permettre aux enfants de s'épanouir dans la pratique musicale dès leur plus jeune âge. Les élèves qui suivent la pédagogie Suzuki se retrouvent à partir de 6-7 ans mécaniquement en avance dans leur apprentissage par rapport à ceux qui commencent tout juste un instrument à cet âge-là ; et ce décalage perdure par la suite. Et chacun progresse à son rythme et ce qui compte avant tout, c'est le plaisir de jouer, de jouer seul, de jouer à plusieurs, de jouer pour soi, de jouer pour les autres... 
 
Organisation des cours

Quand et où les cours ont-ils lieu ? 
Essentiellement les soirées de semaine et le mercredi, à l'institut, 7 quai Lassage, à Lyon 1er. 
 
Des cours peuvent-ils être dispensés à domicile ? 
Non. Les cours sont dispensés à l'institut, notamment du fait qu'ils sont en partie collectifs. 
 
Puis-je choisir les horaires des cours de mes enfants ? 
Nous essayons toujours de répondre le mieux possible aux demandes des parents. C'est à discuter avec les professeurs qui apporteront une réponse en fonction des autres élèves et des cours collectifs.
 
Répertoire et partitions

Quelles pièces jouent les élèves ? 
La méthode Suzuki intègre un repertoire qui fait partie intégrante de la pédagogie. Tous les élèves Suzuki de la planète qui apprennent un même instrument connaissent ce même répertoire. 
Il est structuré en cahiers, qui vont du 1er au 10e cahier par difficulté croissante, et qui existent pour tous les instruments pratiqués. 
La première pièce du premier cahier est "Twinkle, Twinkle, Little star" ("Ah, vous dirai-je Maman") de W. A. Mozart, décliné en variations rythmiques par Shinichi Suzuki. C'est le premier morceau que joue tout élève Suzuki. Le reste du répertoire est composé d'oeuvres du répertoire classique, parfois adaptées. 
Pour chaque cahier est édité un CD audio contenant un enregistrement des oeuvres du cahier et, parfois, un enregistrement des accompagnements au piano. 
 
Le répertoire se limite-t-il aux cahier Suzuki ? 
Non. Les professeurs peuvent également proposer des oeuvres différentes. Cela devient même systématique lorsqu'apparaissent les cours d'orchestre. 
 
Instruments

Existe-il des tailles d'instruments adaptées aux tous petits ? 
Oui, bien sûr (à l'exception du piano). 
Pour les cordes, on les désigne par des fractions : 3/4, 1/2, 1/4, 1/8, 1/10, 1/16, 1/32... Il ne s'agit pas du ratio de la longueur mais, tout de même, un violon 1/32 tient dans une main d'adulte et un violoncelle 1/16 n'est guère plus long qu'un violon entier ! 
 
Où peut-on se procurer des instruments ? 
Les professeurs connaissent les luthiers chez qui louer ou acheter son instrument et ils peuvent vous aider à les choisir, les essayer... Sur Lyon et son agglomération, différents magasins ou luthiers proposent des instruments adaptés aux enfants, en location ou à la vente (avec presque toujours dans ce cas, des options de reprise). Certains commerçants offrent des conditions particulières aux élèves de l'institut, sur présentation d'un justificatif. 
Il est aussi possible de s'arranger entre parents pour racheter les instruments de leur enfant lorsqu'ils sont devenus trop petits. 
 
Mais de si petits instruments doivent sonner comme des casserolles !? 
Détrompez-vous ! Vous serez étonné de la sonorité que les professeurs arrivent à leur donner. C'est une de leur compétences que de maîtriser les petits instruments, afin de montrer à votre enfant que, lui aussi, avec son petit instrument, il peut faire de la belle musique. 

Combien de temps conserve-t-on un instrument d'une taille donnée ? 
Cela dépend de taille et de la vitesse de croissance de votre enfant. Le professeur indique aux parents quand passer à la taille suivante.
 
N'est-il pas dangereux de confier un instrument aussi fragile qu'un violon à un enfant de 4 ans ? 
Certes, au tout début, les instruments peuvent vivre des moments difficiles, mais très vite, les enfants apprennent à en prendre le plus grand soin... 
Il est utile (voire obligatoire pour certaines locations) de souscrire une assurance adéquate. 
Sachez aussi que les professionnels savent très bien à quel risques il exposent leur instruments de location lorsqu'ils sont si petits. 
 
Questions matérielles et financières

Combien coûte la formation ? 
Le coût total est la somme de plusieurs contributions : 
- adhésion annuelle et familiale à l'association nationale ; 
- adhésion annuelle et familiale à l'association Institut musical Suzuki de Lyon, qui couvre notamment les frais des locaux ; 
- rémunération des cours (cours individuels, de groupe, d'orchestre, de formation musicale).
Les montant de ces diverses contributions figurent sur le formulaire d'inscription. 
 
Quand les frais doivent-ils être réglés ? Puis-je bénéficier de facilités de paiement ? 
A priori les frais sont à régler en 2 fois (à l'inscription et en janvier) pour les cours de violon et violoncelle, et peuvent être payés en 10 fois pour le piano et la contrebasse. 
 
N'est-ce-pas un peu cher ? 
Comparez ... En pensant que son prix comprend l'intervention de professeurs expérimentés, qualifiés et reconnus à un niveau national, voire mondial pour certains. Et qu'il permet d'accéder à des cours individuels, collectifs et d'orchestre. Par ailleurs, 'Institut musical Suzuki de Lyon ne bénéficie d'aucune aide financière de collectivités pour la mise en oeuvre de sa pédagogie et il doit disposer de ses propres locaux pour l'organisation des cours collectifs. 
  
J'ai encore des questions... 

Contactez-nous et nous nous efforcerons de vous apporter toutes les informations utiles..